jeudi 21 mai 2015

Ça m'a frappé en pleine face...

Hier soir, mon Facebook a mis sur mon mur ce texte de Emilie Ouellette (si tu ne l'as connait pas, il te manque clairement du LOL dans ta vie) Entre la tête et le coeur : le corps!  En le lisant, j'ai eu des frissons... Pas parce que je m'y reconnaissais mais parce que j'y lisais tellement de tristesse et probablement tellement de vérité... Je me suis souvenue alors de ma réaction devant le texte de Maman a un plan qui avait été un succès l'an dernier... Je ne m'y reconnaissais pas plus... 

Pour moi, Émilie et Odile sont deux femmes magnifiques. Deux femmes qui ont (vêtues du moins parce que pour le reste, je ne peux pas le dire) un beau corps... et qui sont resplendissantes...  

Je fais 5 pieds 4 pouces et je pèse entre 150 livres et 185 livres.  On s'entend que je n'ai pas un corps de mannequin du Elle Québec... J'ai des rondeurs, des vergetures, des varices... Je me dis souvent que j'ai le bonheur d'avoir de belles lignes de grossesse, des traces du passage de mes enfants sur mon ventre... Je dois avouer que j'ai une génétique de feu, ma mère n'a aucune vergeture après 12 grossesses... Donc mes petites lignes sont presque cutes tellement elles ne sont pas apparentes...

Mon complexe c'est mes seins qui tombent un peu, parce que tsé la gravité, et qui sont maganés par une opération bâclée lorsque j'avais 18 ans... Rien qu'un bikini ne peut cacher.

Faque en pensant à ces magnifiques textes, en pensant à la peine que j'y lisais, en pensant à ces belles lignes sur mon corps, j'ai réalisé que mozuz je l'aime mon corps... Je l'aime vraiment. Je le trouve beau (j'avoue en SPM profond je le trouve moins beau mais même un couché de soleil sur une plage du Mexique je ne trouve pas ça beau en SPM). Je me trouve belle... Je crois même qu'il est plus beau à 38 ans qu'il ne l'était à 22 ans... En tout cas, je l'Aime plus.

Je n'ai jamais cessé de porter de bikini... Je n'ai jamais eu de difficulté à trouver un bikini qui me faisait et qui était beau... 

Pendant un instant, je m'en suis voulue de ne pas pouvoir comprendre leur peine... Je me suis sentie imbue de moi-même de me trouver belle ainsi... Je me suis dit que j'étais bien chanceuse de ne pas avoir été maganée par les grossesses et mes multiples pertes et reprises de poids...  Chanceuse...

Pis ça m'a frappé en pleine face : je suis en train de m'en vouloir de me trouver belle quand toutes les deux dans leur texte ce qu'elle disent c'est : aime ton corps, apprécie le comme il est... Et puis, j'ai savouré ce bonheur de l'aimer ce corps là... d'avoir ce corps là qui est le mien, qui a porté 2 enfants et qui aura sous peu 39 ans...

Je l'ai tellement détesté durant de longues années d'adolescence ce corps là que maintenant que je l'aime, ben je vais l'apprécier et le dire souvent : je m'aime et j'aime mon corps...

Cette phrase du texte de Maman a un plan m'a vraiment fait réfléchir : Et, dans les faits, qui m’impose des standards de beauté? Personne. Pas mon chum, pas mes enfants, pas mes amies, certainement pas les autres mères à la piscine du coin. Tout ce beau monde-là se fout éperdument que je n’aie plus l’air de l’adolescente que j’étais dans un bikini, y’a que moi qui se mettait de la pression.

Je trouve que c'est une foutu belle conclusion... 

Pour me suivre c'est ici     ou ici 

Top 7 des choses qui me rendent heureuse

Je crois fortement que je suis née pour le bonheur. Malgré un caractère vraiment pas facile à vivre, j'ai le bonheur facile et le sourire aux lèvres du matin au soir et même la nuit (j'en suis convaincue).

On me demande souvent ce qui m'aide à être si heureuse... Alors, j'ai décidé de faire mon top 7 (parce que c'est mon chiffre préféré) des choses qui me rendent heureuse... Dans l'ordre, le désordre, sans ordre ! 

7- Courir-Marcher 45 minutes : C'est clairement le meilleur anti-dépresseur ever. C'est bon pour la santé physique et mentale et ça aide à maintenir un poids santé ou ça te permet de manger un gros morceau de gâteau sans culpabiliser. Chaque fois, mon humeur de marde se transforme en sourire immense.


6-Lire un livre inspirant.  Depuis le début de l'année j'ai lu près de 10 livres... Certains meilleurs que d'autres mais tous inspirants et me permettant d'aller de plus en plus vers mon rêve. Ce moment entre moi et l'auteur me rend si heureuse. Quand je le partage avec Fillette c'est fois mille comme bonheur.


5-Passer du temps avec une amie. Ça m'aide toujours à me sortir la tête de l'eau, à être plus objective après sur ma vie, mes problèmes, mes bons et mauvais coups... J'ai le bonheur d'avoir de merveilleux amis, des amis de toutes sortent, de personnalités différentes et qui apportent tous un plus à ma vie.


4- Écrire, écrire, écrire.  Ça me fait tellement de bien d'écrire. Que ce soit pour mon blogue, mes sites, pour le plaisir, pour mon prochain (premier) livre ou pour simplement décompresser. Écrire est un exutoire parfait et une bonne façon de mettre en clair nos idées... Écrire est clairement un de mes plus grands bonheur. 



3- Être avec mon amoureux, simplement blottie contre lui ou encore à découvrir le monde à deux. Passer du temps à écouter une série ou à courir dans le parc Laurier. Savourer un moment sur une terrasse ou faire la vaisselle en famille. Chaque moment avec lui me rend heureuse. 


2- Entendre les enfants rire, les regarder jouer... Être avec mes enfants et passer du temps avec eux. C'est un de mes plaisirs, un plaisir duquel, je ne me tanne jamais. Passer du temps avec des enfants, les voir jouer, être dans le moment présent. Chaque fois c'est un bonheur. Je partage leur quotidien et ça me rend vraiment heureuse. 


1- Ce qui me rend le plus heureuse, c'est de me sentir utile, de savoir que ce que je fais et qui je suis rend le monde meilleur et plus beau... J'aime croire que je peux faire une différence et que un jour, lorsque je mourrai, l'on dira : elle était un soleil dans la vie des gens. 



Vous qu'est-ce qui vous rend heureux ?  Partagez avec nous question de faire une grande liste de choses qui rend heureux !



Pour me suivre c'est ici     ou ici 

vendredi 15 mai 2015

Je suis la grande championne du yoyo

S'il y avait des compétitions de Yoyo du poids, je serais la grande championne.  Mon poids monte et descend parfois à une vitesse fulgurante... il fait des pirouettes, des voltiges et des acrobaties hors du commun... Il lui arrive aussi de rester bas pendant un bout sans remonté et haut un bout sans vouloir descendre, comme s'il était pris dans la roue...

Je dis à la blague que je perds 50 livres par année... et qu'à la fin de l'année mon poids est supérieur au début de l'année.  

Je ne fais pas de régime ni de diète. Je mange super bien pour un moment parce que j'aime vraiment la bonne bouffe santé, j'aime manger une salade de betterave plus qu'une barre de chocolat et par la suite, je gobe tout ce qui se situe entre gras et très gras et entre méga sucré et ultra sucré... et une salade de betteraves parce que j'ai encore faim...

Le nombre de fois que j'ai pesé 150 livres, je ne les compte plus... Le nombre de fois que j'ai pesé 180 livres et plus, non plus... 

Récemment. j'ai décidé de prendre ma santé en main. Pas mon poids mais bien ma santé. J'ai décidé qu'à 40 ans, je serais en meilleure santé que je l'étais à 25 ans et 30 ans.

Je me suis donnée le défi de faire un 10km pour mes 40 ans, j'ai décidé de cesser l'alcool (un dépresseur puissant pour une fille dépressive chronique), je me suis mise aux sports , je me suis enfin choisie, et j'ai décidé de changer mon alimentation et revenir au végétarisme à temps partiel et faire mon jardin pour manger des aliments frais... 

Sans m'en rendre compte, j'ai perdu du poids (le yoyo est par le bas présentement) mais ce que j'ai remarqué rapidement c'est que je suis beaucoup plus reposée, plus de bonne humeur. plus souriante, j'ai le teint plus clair et je parais plus jeune... et je me sens réellement en santé, ça c'est le plus important pour moi. 

J'accroche mon yoyo, c'est fini pour moi ce sport extrême.  Maintenant, je me consacre à ma nouvel activité. préféré: cultiver le bonheur !


Et vous, de quelle discipline êtes-vous le champion ?






Pour me suivre c'est ici     ou ici